dimanche 31 août 2014

Avis éclairs #4

Carmen de Prosper Mérimée.

Une histoire pleine de longueur, sans grand intéret selon moi. Je n'ai même pas eu le courage de le terminer tellement j'ai trouvé cette histoire trop longue et trop descriptive. 

Lue en juillet 2014, j'ai lu une soixantaine de pages avant de me décider à l'abandonner. Je ne pense d'ailleurs ne pas le reprendre. 

Pour le moment, il est dans ma bibliothèque, je ne sais pas encore si je vais m'en séparer ou non. Peut être un jour voudrais-je le reprendre mais pas pour le moment en tout cas.

En conclusion, je ne vous conseille donc pas ce classique car il est bien trop long et lent et on perd vite le fil de l'histoire.



L'Atelier de Jean-Claude Grumberg.

Lu dans le cadre de mon année de terminale en Français, cette pièce de théâtre raconte le retour à la vie "normale" après les dégâts de la guerre dans un atelier de couture.

On y rencontre différents personnages féminins et masculins, chacun ayant vécu la guerre d'une certaine manière et qui tente de se relever. J'ai d'ailleurs eu un gros coup de coeur pour le personnage de Mimi qui m'a fait mourir de rire avec ses réflexions faites à ses collègues et ses aventures et anecdotes !

Cette pièce est donc très sympathique, très belle également, on y retient la belle plume du dramaturge, Jean-Claude Grumberg. Je vous la recommande.
Billy Elliot de Melvin Burgess.

Billy Elliot est le livre qui m'a donné le goût de la lecture. Lu en sixième (donc il y a un loooong moment), j'apprécie toujours autant le relire de temps en temps. 

Ce livre est pour moi indémodable. Il parle de l'enfance de Billy, jeune garçon forcé de faire de la boxe (tradition familiale) alors qu'il est intéressé par la danse classique. Son père lui interdit de prendre ces cours aux côtés de Mrs Wilkinson. Jadore toujours autant Tony le grand frère de Billy.

En bref, Billy Elliot, est un roman jeunesse que je recommande fortement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire