mardi 12 avril 2016

Saga : Linnea, tome 1 : Entre Dieu et moi, c'est fini ★ Katarina Mazetti

Publié chez : Babel
Date : 2011
Pages : 136
Prix : 6.60 euros. 
Tome 1 : Entre Dieu et moi, c'est fini


Lu durant février 2016.
          Genre : Contemporain.          

>> Saga : Linnea.
Linnea a quinze ans, plein de complexes et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia, sa meilleure amie, son amie pour la vie… enfin, pour cent vingt jours, “sans compter les week-ends”, Linnea a fait le calcul une fois. Depuis que Pia est morte.
Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui vit avec son nouveau conjoint une relation tumultueuse. Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie “croire en Dieu” ? Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré. Seulement voilà, Pia n’est plus là. Alors Linnea se souvient, puisque, comme dit son excentrique grand-mère, “pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir”. La verve comique et tendre de Katarina Mazetti est ici au service d’une adolescente bravache, complexée, drôle, curieuse et paumée, qui parle aux murs pour surtout ne se confier à personne. Ce formidable roman sur l’amitié et les tourments adolescents, qui permettra aux jeunes de se sentir moins seuls et aux moins jeunes de comprendre leurs ados préférés, est le premier volume d’une trilogie publiée aux éditions Gaïa, à paraître au fil de l’année 2011 dans la collection Babel.


CE QU'EN PENSE SPYREADING :


"Entre Dieu et moi, c'est fini", est le premier roman de Katarina Mazetti que j'ai lu, la quatrième de couverture m'ayant énormément interpellé, j'avais envie de découvrir l'univers de l'auteur. Au final, je dois bien avoué que je suis un peu mitigée face à ce premier tome. Ce n'est pas une déception, mais j'en attendais un peu plus quand même. 

Ce premier tome raconte l'histoire de Linnea, une jeune fille de quinze ans qui a vu sa vie changer lorsque sa meilleure amie, Pia, est morte. À travers ces 136 pages, sous le point de vue de la jeune adolescente, on découvre tout ce qui pouvait la lier à Pia, son amie qui la comprenait comme personne. 

Finalement, plus on tourne les pages plus on se rend compte qu'il manque quelque chose. À mes yeux, j'attendais plus de choses sur le point de vue émotionnel. J'avais envie d'être triste tout comme Linnea l'a été lorsqu'elle a appris la nouvelle du décès de son amie, mais on a l'impression que l'auteur ne fait que passer. J'ai vraiment eu l'impression que l'auteur ne décrivait pas assez les sentiments que cette jeune fille pouvait ressentir, ça m'a beaucoup gêné. Je m'attendais à des larmes, ou tout du moins à de la tristesse pendant la plus grande partie du roman, malheureusement, je n'ai pas été émue plus que ça. C'est dommage. 

Katarina Mazetti a un très bon style d'écriture, mais j'espère que toutes ses histoires ne sont pas aussi rapides que le premier tome de cette saga. 

Malgré tout, je pense lire les deux autres tomes car, j'ai tout de même bien aimé l'univers, le personnage principal et puis, j'aime toujours finir les sagas que j'ai commencé. Hélas, je pense que j'aurai dû commencer par un autre roman de cette auteure. 

En conclusion, je vous recommande tout de même cette lecture. M.G Spyreading  



Note : 7/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire